Lâcher nos illusions et cesser de se prendre au sérieux

Vous vous souvenez de Max, celui qui ne se laissait pas « étourdir par les néons des manèges », qui mettait de la magie dans tout ce qu’il faisait « mine de rien »…
Et si nous nous prenions trop au sérieux. Peut-être vivons-nous dans une illusion?
Prenez le temps de relire les paroles de la chanson d’Hervé Christiani (que vous trouverez plus bas).
Tout est dit: Max a le sourire facile « même pour les imbéciles », il s’amuse et « n’tombe jamais dans les pièges »… des apparences, de la compétition, de la course au profit, de la comparaison…
Car pour être libre, il faut lâcher nos illusions.
RV ce jeudi 15 décembre de 20h30 à 21h45 avec David Sorin sur Zoom pour examiner la question ensemble sous l’angle de la sagesse.
Vous recevrez le lien Zoom par mail.
Ne manquez pas la dernière séance de l’année 2022, qui sera riche d’enseignements profonds mais aussi de pratiques pouvant être mises en place au quotidien!
Allez, pour le plaisir, voici les paroles de la chanson…
Il est libre Max
Il met de la magie, mine de rien, dans tout ce qu’il fait
Il a le sourire facile, même pour les imbéciles
Il s’amuse bien, il n’tombe jamais dans les pièges
Il s’laisse pas étourdir par les néons des manèges
Il vit sa vie sans s’occuper des grimaces
Que font autour de lui les poissons dans la nasse
Il est libre Max, il est libre Max
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler
Il travaille un petit peu quand son corps est d’accord
Pour lui faut pas s’en faire, il sait doser son effort
Dans l’panier de crabes, il joue pas les homards
Il cherche pas à tout prix à faire des bulles dans la mare
Il est libre Max, il est libre Max
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler
Il regarde autour de lui avec les yeux de l’amour
Avant qu’t’aies rien pu dire, il t’aime déjà au départ
Il n’fait pas de bruit, il n’joue pas du tambour
Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour
Il est libre Max, il est libre Max
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler
Et bien sûr toutes les filles lui font leurs yeux de velours
Lui, pour leur faire plaisir, il leur raconte des histoires
Il les emmène par-delà les labours
Chevaucher des licornes à la tombée du soir
Il est libre Max, il est libre Max
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler
Comme il a pas d’argent pour faire le grand voyageur
Il va parler souvent aux habitants de son coeur
Qu’est-ce qu’ils s’racontent, c’est ça qu’il faudrait savoir
Pour avoir comme lui autant d’amour dans le regard
Il est libre Max, il est libre Max
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

Inscription à la newsletter

Je souhaite recevoir l’actualité de l’association Inspiir :

Vous recevrez notre prochaine newsletter !

Inscription à la newsletter

Je souhaite recevoir l’actualité de l’association Inspiir :

Vous recevrez notre prochaine newsletter !

Pin It on Pinterest

Share This